[Ardèche] Histoire des lignes oubliées

Postez ici toutes vos photos sur le thème ferroviaire (Bâtiments, infra, gare...)
07 avril 2013
11:08
 
 
Avatar de l’utilisateur PLM
Membre

[Ardèche] Histoire des lignes oubliées

Carte ferroviaire du département de l'Ardèche

Saint-Marcel-lès-Annonay - Annonay - Peyraud (24,300 km)

C'est l'une des nombreuses sections de la ligne : Firminy - Saint-Rambert-d'Albon
via Dunières (Haute-Loire), Bourg-Argental (Loire), Annonay et Peyraud.

Point culminant : Saint-Marcel-lès-Annonay (altitude : 430 mètres). Déclivités maximales des
rampes et pentes : 22 ‰ entre Saint-Marcel-lès-Annonay (PK 58) et Annonay (PK 64 + 900)

Section : Saint-Marcel-lès-Annonay - Annonay (6,900 km)

Mise en service par la Compagnie du PLM : le 1er septembre 1885.
Fermeture au service voyageurs : le 19 février 1940.
Fermeture au service du fret : le 6 novembre 1987.

Source

Section : Annonay - Vernosc-lès-Annonay - Peyraud (17,400 km)

Mise en service par la Compagnie du PLM : le 2 août 1869.
Fermeture au service voyageurs : le 1er juin 1958.
Fermeture au service du fret : le 6 novembre 1987.

Source

Gare d'Annonay (PK 64 + 900)

Gare d'Annonay à l'époque de la Compagnie du PLM (avant 1939).

Cette CPA représente la gare d’Annonay.

Au fond, à droite, on voit la gare de voyageurs. Le bâtiment du premier plan, à droite, est un local
technique. Sur la voie de droite, on voit une fosse qui permettait de contrôler ou faire de petites
interventions au dessous des wagons ou des locomotives. Sur le quai, à droite, une potence permettait
de remplir le réservoir d’eau des locomotives à vapeur.

Le quai est encombré de chariots permettant de transporter les bagages ou les marchandises. Au fond,
on distingue une passerelle métallique permettant aux piétons de traverser au-dessus des voies.

C’est à l’entrée de cette gare qu’a eu lieu le combat le 4 août 1944 entre les résistants et les Allemands
encadrant le train de déportés détourné.

Auteurs : Jean Sauvageon et Robert Serre.

Source (CPA et texte)

Image

07 avril 2013
19:49
 
 
pataphil
Membre

Re: [Ardèche] Histoire des lignes oubliées

Merci pour les liens.
Aujourd'hui, la plate forme de la gare est méconnaissable avec tous les immeubles construits dessus. Mais il me semble que le BV a été sauvegardé. Si quelqu'un peut confirmer. :wink:

20 dc. 2013
13:45
 
 
Avatar de l’utilisateur PLM
Membre

Re: [Ardèche] Histoire des lignes oubliées

Ligne 797 - Saint-Marcel-lès-Annonay - Annonay - Peyraud (24,300 km)


Petit rappel historique

Le bassin industriel d’Annonay était un important consommateur de houille stéphanoise
Peu après sa création en 1869, la Chambre de commerce d’Annonay tente de susciter
la construction d’une voie ferrée qui relierait Annonay à Firminy, via Bourg-Argental et
Dunières. Celle-ci permettrait de faire baisser le coût du charbon de près de 30 %.

Mais la guerre de 1870 est déclenchée et le projet remis dans un tiroir. Pas pour longtemps
cependant, en 1872, le ministère de la Guerre déclare ce projet d’intérêt stratégique. Il doit
permettre de conduire rapidement les mobilisés aux frontières.

Outre les intérêts industriels et commerciaux, cette ligne devait permettre en temps de guerre,
d'acheminer rapidement les armes fabriquées à Saint-Étienne vers la vallée du Rhône.

Ligne 797 - Saint-Marcel-lès-Annonay - Annonay - Peyraud (24,300 km)


Au départ de Dunières la ligne desservait :

Riotord (+ 5,900 km), Saint-Sauveur-en-Rue (+ 15 km), Bourg-Argental (+ 24,500 km),
Burdignes (+25,800 km), Saint-Marcel-lès-Annonay (+ 30,800 km), Boulieu-lès-Annonay
(+ 34,400 km), Annonay (+ 37,700 km), Vernosc-les-Annonay (+ 43 km), Peyraud
(+ 55 km) et Saint-Rambert-d’Albon (+ 57,100 km).

L'autorail Picasso X 3989 au dépôt d'Annonay

Image

20 dc. 2013
15:00
 
 
Palatino
Membre

Re: [Ardèche] Histoire des lignes oubliées

Merci PLM pour l'histoire de cette ancienne ligne, pour cette CPA,
et pour cette photo d'un autorail Picasso en gare d'Annonay. :D

Annonay est la patrie de Marc Seguin, l'inventeur de la chaudière tubulaire.

21 dc. 2013
18:07
 
 
Avatar de l’utilisateur PLM
Membre

Re: [Ardèche] Histoire des lignes oubliées

Palatino a écrit:Annonay est la patrie de Marc Seguin, l'inventeur de la chaudière tubulaire.


Bonjour Palatino, :wink:

Marc Seguin est aussi à l’origine de la ligne Saint-Étienne - Lyon, la seconde construite en
France, après Saint-Etienne - Andrézieux (transports de charbon par traction animale).

Gare de Boulieu-lès-Annonay (PK 61 + 600)

La gare à l'époque de la Compagnie du PLM.

Image

Aux environs de Boulieu-lès-Annonay

Le 20 mai 1979 : train spécial (BB 66311) de l'ARF (Amis du Rail du Forez).

Image

22 dc. 2013
22:25
 
 
pataphil
Membre

Re: [Ardèche] Histoire des lignes oubliées

Bonjour.

Merci pour tout cet historique et ces photos. La dernière est, je crois, prise entre St Marcel les Annonay et Bourg Argental. Maintenant, la conduite de gaz alimentant Bourg Argental depuis Annonay passe sur la plate forme.

25 juin 2015
12:36
 
 
BB66231
Membre

Re: [Ardèche] Histoire des lignes oubliées

un truc que je ne comprends pas
je suis passé ce week end à lalouvesc
il y a une gare (rue des fontaines)
mais où est la ligne qui y passait ?

25 juin 2015
17:47
 
 
Avatar de l’utilisateur PLM
Membre

Re: [Ardèche] Histoire des lignes oubliées

BB66231 a écrit:je suis passé ce week end à Lalouvesc il y a une gare
(rue des fontaines) mais où est la ligne qui y passait ?


Jamais eu de train à Lalouvesc, seulement un projet de ligne d'Annonay à
Lamastre, qui ne devait même pas desservir le bourg de Lalouvesc.

Les anciennes gares les plus proches de Lalouvesc sont Annonay et Lamastre

Ou alors il s'agit des essais du Train Renard en 1907, un train sur route, tiré par un tracteur.

Une jeune société avait mis au point un train de la route composé d’un locomoteur, de deux wagons de
voyageurs et d’un wagon de marchandises.

Le dimanche 30 juin 1907, le train fit le trajet de la première ligne projetée vers Satillieu et La Louvesc
avec retour par Saint-Félicien et Quintenas. Le public était au rendez-vous à son passage en ville ou en
campagne mais la souscription lancée pour son exploitation n’eut pas le succès escompté. Le point faible
de ce moyen de transport était sa vitesse (15 km/h). Le train mit 1h20 d’Annonay à Satillieu et plus de 2h00
de Satillieu à Lalouvesc.

L’autocar plus rapide et plus maniable se révéla un moyen de transport plus adapté aux routes ardéchoises.

Source.

26 juin 2015
13:56
 
 
Palatino
Membre

Re: [Ardèche] Histoire des lignes oubliées

Merci PLM pour toutes ces précisions. :D

30 juin 2015
12:21
 
 
Avatar de l’utilisateur PLM
Membre

Re: [Ardèche] Histoire des lignes oubliées

Palatino a écrit:Merci PLM pour toutes ces précisions. :D


Le Teil - Saint-Jean-le-Centenier - Vogüé (27,300 km)

Région de la Méditerranée - Ligne n° 805 (situation en 1961).

Point culminant : Saint-Jean-le-Centenier (PK 681 + 100).
Déclivités maximales des rampes et pentes : 23 ‰
entre le tunnel de Saint-Pierre (132 mètres/PK 669 + 700)
et le tunnel de Pignatelle (893 mètres/PK 672 + 500).

Mise en service par la Compagnie du PLM : le 22 mai 1876.
Fermeture au service voyageurs : le 9 mars 1969.

Fermeture au service marchandises :
- section Le Teil - Aubignas-Alba (8,200 km) : inconnue;
- section Aubignas-Alba - Saint-Jean-le-Centenier - Vogüé (19,100 km) : le 4 avril 1988.

Au départ du Teil la ligne desservait :

Aubignas-Alba (+ 8,200 km), Saint-Jean-le-Centenier (+ 15,500 km),
Villeneuve-de-Berg (+ 22 km) et Vogüé (+ 27,300 km).

Gare de Saint-Jean-le-Centenier (PK 681 + 100)

La gare à l'époque de la Compagnie du PLM.

sjlc10.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

30 juin 2015
13:37
 
 
Palatino
Membre

Re: [Ardèche] Histoire des lignes oubliées

Merci PLM pour l'histoire de cette ancienne ligne, et pour cette CPA. :D

L'étoile ferroviaire de Vogüé, vaste sujet !

03 juil. 2015
22:24
 
 
pataphil
Membre

Re: [Ardèche] Histoire des lignes oubliées

Bonjour.

Merci pour tout ces sujets.

PLM a écrit:Fermeture au service voyageurs : le 9 mars 1969.

Une précision, certains trains spéciaux de pèlerinages pour Lourdes ont lieus au départ d'Aubenas (via Le Teil) jusqu'au début des années 80.


Retourner vers Paysage ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 0 invités