Histoires de Conducteurs

Parlez ici de l'actualité et discutez du chemin de fer.
29 sept. 2014
15:34
 
 
christian6517
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

Bonjour,
L'histoire de "tram21" m'en rappelle une vécue comme AICR à Sotteville en 1975.
Prise de service à Sotteville vers 18
h00 pour aller HLP Vaires (ou Villemomble) chercher un train afin de le ramener à Sotteville.
Départ du relais électrique avec une 17000; l'aller se passe sans problème. Arrivés au triage de Vaires (ou Villemomble) le mécanicien téléphone au poste pour demander des nouvelles du train.
La réponse; mais c'est un train fantôme ou quoi?? Non, non, il est supprimé. Comme il n'y a rien d'autre, tu repars HLP Sotteville.
C'était une journée "FAC". De retour à Sotteville nous n'avons jamais su ce qu'il s'était réellement passé.
Christian

29 sept. 2014
17:38
 
 
Avatar de l’utilisateur Vinces
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

Melheureusement, Christian, c'est un grand classique, je ne compte plus les parcours inutile sur la ceinture, ça arrivait assez fréquemment, les PC ne se partageaient pas ou mal ces infos
ex Conducteur TGV - jeune retraité

29 sept. 2014
23:10
 
 
pataphil
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

Bonjour.

Dans le même genre, une journée d'un mécano Portois, bien avant la séparation des activités.
En FAC ce jour là, on le fait monter "en voiture" Grenoble pour descendre un marchandise sur Portes. Arrivé à la Buisserate (triage de Grenoble) via la navette depuis la gare, on lui dit que son train a été supprimé, qu'il n'a plus qu'à reprendre la navette pour la gare où le PC lui trouve une UM de 67300 HLP pour redescendre en lui disant: <<comme ça, ça t'évitera d'avoir fait l'aller retour en voiture>>. Arrivé au dépôt de Portes, le Sud lève les bras au ciel en s'écriant: <<Qu'est ce que je vais en faire de ces machines? Allez hop, retour en CV avec le prochain train>>.

Un mécano d'Avignon monte "en voiture" +taxi à Vénissieux pour faire un TER Lyon Avignon. Arrivé au dépôt, pas de rame disponible pour faire son train. Donc train supprimé, retour taxi et "en voiture" à la maison.

29 sept. 2014
23:56
 
 
Mac
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

C'est tout de même une gigantesque organisation, normal qu'il y ait des couacs de temps en temps...
Mac (Philippe)

02 oct. 2014
02:47
 
 
Avatar de l’utilisateur Vinces
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

Nous sommes en 1997 (ou 98), Vigipirate fait déjà parti du paysage. Je suis a Marseille en tête d'un TGV pour Paris et nous sommes a 7 ou 8 mn du départ, je fini de lire tranquillement mon journal lorsque j'entends frapper a la cabine, j'ouvre la fenêtre et je voie une femme d'environ 50 ans style plutôt bourgeois qui m'interpelle "Vous etes le chauffeur ?", J'ai un sourire d'une oreille a l'autre en lui répondant "Non madame, c'est un train électrique, il n'y a plus de chauffeur", visiblement elle ne comprend pas et insiste "Vous etes le conducteur, je voudrais vous parler" Je descend donc de ma cabine pour entendre ce qu'elle a à me dire, elle m'intrigue cette dame.

- Mon fils doit prendre l'avion et il a oublier son passeport, pourriez-vous lui remettre ?
Je lui conseille plutôt de passer par un service de messagerie, mais elle insiste
- Nous sommes dimanche et il doit prendre son avion demain en fin de matinée et pendant qu'elle me dit ça, elle sort une enveloppe qu'elle hésite a me tendre.
- Madame, nous sommes en plan vigipirate et si je prends cette envellope je vais devoir vérifier son contenu
- Bien, sur il n'y a pas de problème, je comprends

Et elle me tends cette fois l'envellope, je l'ouvre, j'en sort un passeport je regarde la photo du titulaire
- Votre fils ressemble toujours a cette photo ?
- Oui, oui
- Qu'il soit au butoir à Paris à mon arrivé , je lui remettrais ce passeport en main propre s'il etait en retard, il trouvera son passeport au poste de police qui se trouve au quai N
- mon fils est toujours ponctuel, il vous attendra


Tout en me disant cela elle sort de son sac un paquet en papier kraft brun de la taille d'un livre qu'elle me tends. Machinalement je le prends, elle tourne alors les talons sans un mot et s'en va rapidement.
Pas moyen de la suivre, on est presque au départ. Je remonte dans ma cabine avec mes deux paquets et je regarde le plus gros ...
Bon, je lui ai expliquer que je devais vérifier l'enveloppe elle comprendra que c'est la même chose avec le paquet, Je déchire donc le papier kraft d'emballage et je découvre un papier cadeau, je lui fait subir le même sort et comme je suis un peu pressé, ça ressemble un peu a un carnage, sous le papier cadeau se trouve une boite sous cellophane qui doit etre des Calisson d'Aix, du moins c'est ce qui est écrit dessus, je déchire de nouveau le cellophane et j'ouvre la boite pour trouver ....... des Calisson d'Aix bien alignés dans leur présentoir en plastique.

J'ai juste le temps de poser le paquet au-dessus du pupitre que je reçois l'autorisation de départ. Je quitte la gare de Marseille, je termine ma mise en vitesse et je commence a me demander comment je vais expliquer l'état du paquet, j'aurais pu l'ouvrir un peu plus délicatement, on a l'impression qu'il a fait un stage au Liban. Durant une grande partie du trajet j’échafaude des explications qui ne me conviennent pas. Je sens que ça ne va pas etre facile ...

Nous arrivons enfin a Paris et je n'ai toujours pas trouvé la solution. J'immobilise la rame au butoir et je voie, le type du passeport qui m'attends. J'ouvre la fenêtre et il m’interpelle de suite "Vous avez quelque chose pour moi, je crois"
Ça c'est sur j'ai quelque chose pour lui... je l'invite a monter en cabine, s'il y a des éclats de voix j'aime autant que ce ne soit pas sur le quai. Je lui tends donc l'enveloppe, il en sort son passeport et je voie un soulagement se dessiner sur son visage - Bon le reste passera peut-etre mieux. Je prends le paquet détruit sur le haut du pupitre et je lui tends en lui expliquant que sa mère ne m'a pas laisser le temps de vérifier devant elle, que j'ai du vérifié son contenu et que je suis désolé pour son état, Il regarde le paquet et éclate de rire, mais un rire franc, pas simulé du tout. Là c'est moi qui ne comprends plus, il le prends plutôt bien, pourtant vu l’état il va falloir qu'il le ré-emballe.

- Maman est une grande timide, vous savez, les Calisson c'est pour vous, pour vous remercier de m'avoir apporté mon passeport

Dire que durant tout le trajet je me suis demandé comment lui expliquer ....
ex Conducteur TGV - jeune retraité

02 oct. 2014
09:39
 
 
Florent
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

Bonjour

Cette histoire m'en raqppelle une autre, du même style... Je venais d'arriver à La Rochelle au milieu des années 90, et nous avions un besoin urgent, pour des essais de type, d'ajutages pour régler les temps de réponse des valves d'antienrayeur des premières rames XTER, qui devaient quitter l'usine pour leur campagne d'essais en ligne. Le planning était très très serré.

Le collègue des essais avait bien un stock, mais il manquait des diamètres parmi ceux envisagés. J'ai donc téléphoné à notre fournisseur afin qu'il nous prépare un sachet d'ajutages de différents diamètres, et lui ai demandé de remettre le sachet au conducteur d'un TGV Paris-La Rochelle en lui expliquant l'objet de la démarche et la destination (pour un matériel SNCF), en disant que je récupèrerai le sachet en gare de Surgères.

Le conducteur a gentiment accepté de faire le facteur, et les essais ont pu se dérouler suivant le planning prévu...

Salut !
"Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"
J.F. Kennedy

02 oct. 2014
10:23
 
 
Avatar de l’utilisateur 8uhr
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

Salut !
Pas mal, cette histoire d'agent de conduite postier ! Merci pour ces anecdotes ! Bien que ce fil soit fait pour que les conducteurs racontent leur anecdotes, les autres peuvent raconter les leur en tant que passagers !

J'en ai une aussi : mais c'est plutôt le conducteur policier, si je puis dire ainsi :
C'est dans un trains Rouen Paris que je prenais, une UM2 ZTER 2NNG HN. Le train était en gare de Val de Reuil celui-ci se prolonge.
Bizarre pas de contrôle, aucun incident, nous somme sur double voie, donc pas d'attente pour un croisement, rien ! Etonnant ! Mais que fait le conducteur ?
Le train se met en mouvement, avec quelques minutes dans la vue. Etonnement, tout le monde dans la voiture reste calme. Et là, une annonce dans toutes les rames :
Bonjour, c'est le conducteur du train ! Je m'adresse à la personne en veste rouge, qui fumait sur le quai.
J'ai été bien gentil d'attendre que vous finissiez votre cigarette, la prochaine je n'aurais pas la même patience !
Je fermerai la porte et je partirai … sans vous !
A bon entendeur, Salut !
A ce moment-là, ce n'était plus si calme, mais la personne en question a dû se sentir un peu gênée ! Quant à moi, je suis sorti à Vernon, j'étais souriant !
Arthur / 8Uhr ou Acht tur, adhérent de l'APF, présent aussi sur flickr
Visitez mon site web sur le train de nuit Paris Briançon !

Tchou Bye

02 oct. 2014
19:38
 
 
Randy
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

J'adore ton histoire Vinces :)

02 oct. 2014
20:56
 
 
Avatar de l’utilisateur Vinces
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

Randy a écrit:J'adore ton histoire Vinces :)

Merci, je sais que c'est un sujet qui est apprécié.

J'avais dit qu'il n'y aurait pas de doublon avec l'autre forum mais ça va être difficile car je n'y ai plus accès depuis l'ouverture de ce sujet, je ne suis pas sur de me souvenir des annecdotes déja postées donc par avance mes excuses en cas de doublon.

8uhr a écrit:J'ai été bien gentil d'attendre que vous finissiez votre cigarette, la prochaine je n'aurais pas la même patience !
Je fermerai la porte et je partirai … sans vous !
....

Effectivement il a été très gentil, je me souviens qu'a l'époque où je faisais de la banlieue, trop de personnes confondaient le train et leur voiture et mettaient systématiquement les transports en retard pour leur seul confort personnel
ex Conducteur TGV - jeune retraité

10 oct. 2014
20:27
 
 
CC 65004
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

Bonsoir à tous et merci pour vos moments vécus.
Comme ancien KRU, j'ai eu,durant ma carrière, l'occasion d'être le témoin éloigné ,mais présent pour en attester la véracité de vos récits qui sont très passionnants.( Un livre de vos "incidents , comme les nôtres et le Goncourt peut être à la clé)?
A +

10 oct. 2014
21:18
 
 
bbmidi196409
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

Bonsoir,
Excusez mon ignorance,mais que veut dire KRU?

10 oct. 2014
23:15
 
 
Avatar de l’utilisateur Vinces
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

KRU = Contôleur de route

Je vous ai parlé des difficulté a parfois sortir un autorail du dépot, mais tout le monde n'avait pas ces soucis....

au début des années 80, les X3800 étaient utilisés pour assurer les navettes ouvrière entre les différents points du triage et la gare voyageur, ces navettes circulaient avec des horaires fixes et était constitué d'une équipe complète; Conducteur + chef de train (un controleur), parfois nous effectuions une rotation en plus sur simple demande d'un agent, mais rien n'était obligatoire de ce côté. Le matin nous avions un peu plus d'une heure entre deux rotation et l'X3800 stationnait sur une voie en impasse en gare voyageur durant un peu plus d'heure, c’était le premier moment de la journée où nous pouvions souffler un peu, nous prenions notre service après 4h du matin et la "pause" entre 8h et 9h au bâtiment voyageur était la bienvenue, nous en profitions pour aller boire un café dans un établissement a côté de la gare.

Un jour, après le café du matin, je retourne au 3800 avec le journal que je venais d'acheter, je comptais lire les nouvelles en attendant la rotation suivante qui devait se faire 45 mn plus tard. j'arrive en gare, je me dirige vers la voie où stationnait le 3800 et ...... M...., plus de 3800, que s'est-il passé ? où est donc cet autorail , je suis le conducteur de l'autorail pour la matinée et il a disparu. Rapidement je me dit qu'un collègue n'a pas voulu ni attendre la rotation suivante, ni aller au dépot a pied, mais jusqu'à présent personne n'avait ainsi emprunter l'autorail sans autorisation et je maudissais l'enf...... qui m'obligeait a aller rechercher l'autorail au fond du triage, mine de rien c'est 30mn de marche a pied qu'il m'impose pour ne pas avoir voulu les faire lui-même. ll y a tout de même des collègues a qui il faudrait rappeler certaines règles.

Je commence donc mon trajet lorsque après a peine 300 m j'entends le son caractéristique du moteur du 3800 qui se rapproche, le voici qui revient, je ne comprend pas qui a pu faire un aller et retour, on prends son service ou le quitte mais pas en moins d'une heure. Je retourne donc en gare lorsque l'autorail me dépasse, je cherche des yeux la personne qui va en descendre, histoire de lui dire ma façon de penser, mais personne n'en descend, ça commence a m'intriguer cette histoire. j'arrive au 3800 et la seule personne qui se trouve a bord est le contrôleur qui assure la fonction de chef de train.
- Que se passe-t-il ? qui est parti avec l'autorail sans me le demander et où est-il ?
- il y a un conducteur qui voulait qu'on l’emmène au dépôt mais tu n'etais pas là et je n'ai pas voulu te déranger
- bon d'accord mais qui l'a emmené ?
- ben c'est moi
- .... Tu as conduit l'autorail jusque devant le dépôt ?
- oui, mais personne n'a vu que ce n'était pas toi qui le conduisait

Je passe l’engueulade qui s'en ai suivi, et j'ai repris les commandes la trouille au ventre en espérant qu'il n'ait pas fait une grosse connerie qui aurait été remarquée, j'en aurais assuré les conséquences.

La conduite d'un 3800 est la même que celle d'un gros camion, boite de vitesse manuelle et embrayage mécanique, a force de nous voir faire les anciens controleurs savaient presque le manipuler aussi bien que nous mais n'étant pas titulaire d'un grade de conduite ils n’étaient pas autorisé a le faire.
ex Conducteur TGV - jeune retraité

10 oct. 2014
23:35
 
 
Florent
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

Bonsoir

Ayant compris que tu as passé une partie de ta carrière sur la banlieue Ouest, cette anecdote ne concernerait-elle pas la navette Trappes Voyageurs-Trappes Triage, que j'ai connue en X 3800 fin des 70s début des 80s, avant remplacement par une Z 5100 puis disparition définitive ? Cette navette avait pour terminus un tiroir électrifié arrivant contre le pignon du BV, côté sud. Et elle allait jusqu'à un quai à l'autre extrémité du triage côté La Verrière (au droit du poste le long des VP, poste 2 je crois ; désaffecté depuis longtemps), avec plusieurs arrêts intermédiaires.

Salut !
"Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"
J.F. Kennedy

11 oct. 2014
12:37
 
 
bbmidi196409
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

Merci pour la réponse concernant le KRU!
Je me suis creusé la tête,mais avec le K,je ne voyais pas......et d'ailleurs pourquoi K??

11 oct. 2014
13:14
 
 
Avatar de l’utilisateur DELATTRE Didier
Membre

Re: Histoires de Conducteurs

A la SNCF le "K" est utilisé pour designer un Controle

Comme le KVB : Controle de Vitesse par Balise

@+ Didier

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actus et Discussions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités