je cherche des informations sur cette plaque.

Parlez ici de l'actualité et discutez du chemin de fer.
12 juil. 2019
14:07
 
 
Ferrovi-Pat
Membre

Re: je cherche des informations sur cette plaque.

Bonjour,

Wiki n'est effectivement pas la seule d'information. Citons TSO : https://trainsso.pagesperso-orange.fr/BB25200.pdf et les ouvrages spécialisés, comme le matériel moteur de LVDR, les revues et des sites :
http://ferrovia.free.fr/tr/25200.html

Les BB 25201 et 202 ont bien été renumérotées 25252 et 25253, dans la suite de la série originelle des BB 25200. Avant cela, le dernier numéro d'origine était la 25251, à persiennes inox et traverses renforcées.

Avant même leur renumérotation, elles étaient réversibles et donc VL 160 et tournaient sur Paris - Le Mans avant mutation en Rhône-Alpes. La renumérotation permettait au lot de Vénissieux, à cette époque intégralement équipé MUX, une continuité numérique de 25236 à 25253.
D'ex-25150 sont venues s'ajouter à la série, sans toutes recevoir le MUX, mais en adoptant un couple 160.

Les machines VL 130 étaient, en corollaire, numérotées de 25203 à 235.

14 juil. 2019
11:11
 
 
Avatar de l’utilisateur Vinces
Membre

Re: je cherche des informations sur cette plaque.

Ferrovi-Pat a écrit:Bonjour,

Wiki n'est effectivement pas la seule d'information. Citons TSO : https://trainsso.pagesperso-orange.fr/BB25200.pdf et les ouvrages spécialisés, comme le matériel moteur de LVDR, les revues et des sites :
http://ferrovia.free.fr/tr/25200.html

Les BB 25201 et 202 ont bien été renumérotées 25252 et 25253, dans la suite de la série originelle des BB 25200. Avant cela, le dernier numéro d'origine était la 25251, à persiennes inox et traverses renforcées.

Avant même leur renumérotation, elles étaient réversibles et donc VL 160 et tournaient sur Paris - Le Mans avant mutation en Rhône-Alpes. La renumérotation permettait au lot de Vénissieux, à cette époque intégralement équipé MUX, une continuité numérique de 25236 à 25253.
D'ex-25150 sont venues s'ajouter à la série, sans toutes recevoir le MUX, mais en adoptant un couple 160.

Les machines VL 130 étaient, en corollaire, numérotées de 25203 à 235.

A l'origine l'ensemble de la serie 25200 était apte a 160 km/h, que celles-ci soit équipées de commande de frein type PBL2 (cde éléctrique) ou H7A (cde Mécanique)
ex Conducteur TGV - jeune retraité

14 juil. 2019
13:05
 
 
Ferrovi-Pat
Membre

Re: je cherche des informations sur cette plaque.

Bonjour,

Toujours sur les BB 25200.
Il y a très longtemps, alors stagiaire SNCF, j'avais accompagné un TGV A dont le mécano, ancien "grandes roues" de Montrouge, avait souri de mon étonnement : des V 160 (C 160 en ancien français) de 16 caisses avec un H7A ?!!! De plus, il m'avait alors dit que le FEP n'était pas obligatoire sur de telles compositions.

Par la suite, le lot à H7A avait été limité à 140 par changement de marquage en cabine, sans modification du rapport d'engrenages.

14 juil. 2019
13:46
 
 
christian6517
Membre

Re: je cherche des informations sur cette plaque.

Bonjour,
Dans les années 70 un mécanicien m'avait dit que le FEP était obligatoire au dessus de C 160. Il m'a cité en exemple; obligatoire à partir de 161 km/h.
En effet comme le dit Vinces, à l'origine les 25200 qu'elles soient PBL2 ou H7A étaient vitesse 160.
Depuis les règlements ont certainement changés, ce que pourra confirmer un pro.
Bonne journée,
Christian

14 juil. 2019
16:46
 
 
Ferrovi-Pat
Membre

Re: je cherche des informations sur cette plaque.

Re,

De tête :
Un V 160 (ou C 160) n'est pas autorisé à dépasser cette vitesse. 161 km/h, certes, mais de façon fugace.

A noter que la catégorie du train n'indique pas nécessairement sa vitesse limite : un C 160 n'a pas une marche systématiquement tracée à 160 km/h, même si cela était possible.

Le frein électropneumatique (FEP) est obligatoire pour les V 160 dès que la composition dépasse 16 caisses. Sinon, il y a restriction de vitesse.
'Faut pas se leurrer, le nombre de trains concernés est infime : un V 160 autorisé à 160 km/h à 16 voitures constituant un maximum eu égard à de nombreux critères : longueur des quais, charge admissible, respect de l'horaire, alimentation électrique, etc...

Bien sûr, la consultation de photos des années 1970 / 1980 montre des trains de plus de 16 pièces, grâce aux fourgons et autres allèges postales. Mais ils plafonnaient à 140 km/h...

Précédente

Retourner vers Actus et Discussions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité