la tragédie de Margival dans les années 1974/75

Parlez ici de l'actualité et discutez du chemin de fer.
21 dc. 2006
10:54
 
 
Avatar de l’utilisateur Marc Binazzi
Membre

Vers le milieu des années 1970 (je dirais 1975) a eu lieu une tragédie dans l'Aisne: plusieurs appelés du contingent sous la direction d'un sous-officier d'active, en stage au CEC (centre d'entraînement commando) de Margival (Aisne) ont fait un exercice de nuit qui les a menés dans un tunnel ferroviaire où ils ont été happés et déchiquetés par un train. On pense (il n'y a pas eu de survivant pour raconter) qu'ils se sont plaqués contre la paroi du tunnel mais leurs sacs à dos bien proéminents ont été agrippés par la machine.

Curieusement il me paraît impossible de trouver trace de cet accident sur Internet alors qu'à l'époque, en plus juste après les "comités de soldats" qui avaient secoué les casernes, cela avait été une tragédie nationale (7 ou 8 morts je crois) et cela avait alimenté les polémiques sur le service militaire.

Donc aujourd'hui j'essaie de retrouver la date précise de l'accident et le lieu (je crois qu'il y a un tunnel à Margival) et accessoirement je me demandais s'il y a normalement des protocoles dans ce type de situation, par exemple obligation de l'armée d'aviser la SNCF en cas de "divagation" de personnels militaires sur les voies afin justement d'empêcher les accidents.....
Image Image Image

21 dc. 2006
13:45
 
 
Shay
Membre

J'ai recherché sur internet la relation de cet accident : rien trouvé. Peut-être ai-je mal cherché ?
Cela ne m'étonne pas car en général tout ce qui concerne "la grande muette" est soigneusement occulté.
La tragédie du tunnel de Tavannes le 4 Septembre 1916 avait fait plus de 1000 morts, mais c'était en période de guerre.

21 dc. 2006
18:47
 
 
Avatar de l’utilisateur Marc Binazzi
Membre

xabel a écrit:Comme l’accident été interne à l’armée et à la SNCF, il n’y a pas eu d’échos médiatiques.
Le résumé de l’accident que je vais tenter de faire est à prendre au conditionnel.
Celui-ci m’a été fait verbalement il y a 8 ans.


Je répète que les événements racontés ci-dessus sont à prendre au conditionnel.

XAV

Pas d'écho médiatique???? Il y a eu au bas mot six ou sept morts et l'affaire a fait la une des journaux et des télévisions, le Ministre de la Défense Yvon Bourges assistait aux funérailles des défunts et comme cela intervenait peu de temps après les remous et la contestation dans les casernes il me semble qu'il y a eu des échos politiques pour fustiger les conditions dans lesquelles les appelés effectuaient leur service.

Quant à la catastrophe de Vierzy, qui n'a rien à voir avec ce drame dû à l'imprudence et à l'inconscience humaine, elle est antérieure de plusieurs années (1971 ou 1972 je crois). Le Canard Enchaîné avait accusé la Seita: l'allumette qui empêchait le tunnel de s'effondrer avait malencontreusement cédé.

Cela dit, je ne suis pas surpris par "l'oubli" qui entoure le drame de Margival, il y a quelques mois j'ai posé la même question sur un forum d'histoire contemporaine et j'ai eu la surprise d'être pris à partie par un militaire à la retraite qui s'est prétendu ami du sous-officier qui commandait le groupe et m'a suggéré de laisser les morts dormir en paix...

Or, cette histoire a quand même, je le répète (s'il y a des quinquagénaires sur ce site ayant fait leur service militaire à cette époque, comme moi, ils n'ont sûrement pas oublié) fait la une des journaux et a suscité une émotion énorme dans tout le pays, il est donc absurde de l'occulter 30 ans après!
Image Image Image

22 dc. 2006
17:59
 
 
Aurelien

Marc Binazzi a écrit:Le Canard Enchaîné avait accusé la Seita: l'allumette qui empêchait le tunnel de s'effondrer avait malencontreusement cédé.

Pardon ?

22 dc. 2006
20:55
 
 
Avatar de l’utilisateur Marc Binazzi
Membre

xabel a écrit:Concernant Vierzy, l’origine du drame est due à une inconscience.


Xav

Exactement, d'où l'ironie macabre du Canard Enchaîné de l'époque qui a en effet osé ce commentaire en première page. Je crois d'ailleurs me souvenir qu'une femme blessée avait presque été dégagée des décombres et elle était restée des heures entre la vie et la mort, mais je ne pense pas qu'elle ait survécu.
Image Image Image

22 dc. 2006
23:49
 
 
Avatar de l’utilisateur Marc Binazzi
Membre

Après des recherches approfondies sur Internet j'ai trouvé une allusion à la "catastrophe du tunnel de Chézy" qui aurait causé la mort de 8 appelés, il se peut donc que ce soit l'accident en question, mais je ne sais si Chézy est sur le même secteur que Margival.


quant à la date, c'est probablement 1975, Yvon Bourges a pris ses fonctions comme Ministre de la Défense au 1° Février 1975 et c'est lui qui représentait le gouvernement aux funérailles des appelés victimes de l'accident.
Image Image Image

05 nov. 2012
20:58
 
 
Herve
Administrateur

Re: la tragédie de Margival dans les années 1974/75

Bonsoir,

Merci pour ce complément d'information sur ce tragique accident !

05 nov. 2012
21:25
 
 
christian6517
Membre

Re: la tragédie de Margival dans les années 1974/75

Je confirme, janv. 74 tunnel de Chézy. Venant d'être libéré 1 an + tôt, cette tragédie m'a marqué. Pour le tunnel de Vierzy, c'était le 16 juin 72.
Bonne soirée,
Christian

07 nov. 2012
06:58
 
 
Avatar de l’utilisateur KLM
Membre

Re: la tragédie de Margival dans les années 1974/75

Bonjour

Je suis avec intérêt ce sujet, auquel je ne peux rien apporter, mais la localisation géographique est très confuse

Par ex Wiki :

Dans la nuit du 23 au 24 janvier 1974, huit soldats, dont beaucoup d'appelés du contingent, trouvèrent la mort lors d’un stage commando au centre d'entraînement commando de Margival (C.E.C. 129). Ils furent fauchés par un train alors qu’ils traversaient le tunnel de Chézy-sur-Marne la nuit, vers 1 ou 2h du matin. Cet accident suscita une très vive émotion dans le pays et relança le débat sur la sécurité, les stages commandos et le « droit aux 7 % de pertes » en vies humaines. Dans les deux années qui suivirent, les « huit de Margival » revinrent régulièrement à la mémoire des militants à l’occasion des morts survenant dans l’armée2.

Or, Margival n'a aucun rapport géographique, sauf erreur, avec Chézy sur Marne qui est située sur la ligne 1 ...

Je comprends donc que Margival se trouve entre Soissons et Laon (gare desservie par des Ter Crépy Laon), camp de base du commando (Moulin de laffaux), et que Chézy est beaucoup plus au sud; le raid devait donc être épuisant, sauf s'il y avait eu une dépose en camion
Patrick
http://www.pixyrail.com

Un ami, c'est quelqu'un qui vous connait bien et qui vous aime quand même.

08 nov. 2012
00:39
 
 
Avatar de l’utilisateur yves de paris
Membre

Re: la tragédie de Margival dans les années 1974/75

Bonsoir à tous,

Lors de la catastrophe du tunnel de Vierzy, cela faisait quinze jours que j'avais commencé mon année d'armée
Je me souviens donc très bien de ce tragique fait divers, d'autant plus que j'avais de la famille à Soissons

Quant à l'accident de Margival, je ne m'en souviens pas du tout
Par contre, je me souviens bien des comités de soldats

Personnellement, je me souviens d'une "marche de nuit", dont le retour avait été fait en camion
Il est donc fort possible qu'il y ait eu un transport de la sorte entre Margival et Chézy
Visitez ce site : http://www.parimagine.fr

08 nov. 2012
08:56
 
 
Avatar de l’utilisateur MC76
Membre

Re: la tragédie de Margival dans les années 1974/75

Salut. :) En 1980, ma compagnie a fait un stage de 15 jours à Margival ; l'encadrement nous avais fortement interdit de parcourir l'enceinte des voies ferrés ainsi que la traversée du tunnel, de nuit nous avons marché dans les petites collines au dessus du tunnel.

23 fvr. 2013
16:55
 
 
Avatar de l’utilisateur yves de paris
Membre

Re: la tragédie de Margival dans les années 1974/75

Bonjour Noêl 49 !

En relisant ce sujet, je m'aperçois qu'il n'y a aucun jean-yves qui a posté !
Est-ce avec moi que vous voulez entrez en contact ?
Visitez ce site : http://www.parimagine.fr

05 avril 2013
22:25
 
 
Beg Braz
Membre

Re: la tragédie de Margival dans les années 1974/75

Voir la fiche du tunnel de Chézy sur Marne sur l'inventaire des tunnels ferroviaires http://www.tunnels-ferroviaires.org/tu02/02186.1.pdf
En commentaires un rappel de la tragédie.

Dans le cadre de mon service national, en septembre 1976, j'ai suivi (subit plutôt) un stage commando de 3 semaines à Margival et j'ai souvenir qu'il y avait une seule voie de circulation ; il s'agissait peut-être d'un TCT pour des travaux puisqu'il y a effectivement 2 voies de circulation.

06 avril 2013
10:31
 
 
jmvleroi
Membre

Re: la tragédie de Margival dans les années 1974/75

Bonjour.
J'ai souvenir de ce triste accident.Cheminot retraité,j'étais à cette date "sous les drapeaux" dans la Sarre.Cordialement.JMarie

27 janv. 2015
21:24
 
 
JLJ
Membre

Re: la tragédie de Margival dans les années 1974/75

Merci d'honorer leur mémoire. Une vie n'a réellement disparu pour l'éternité que lorsque plus personne ne pense à elle. Le souvenir prolonge la vie même si la fin de celle ci est parfois atroce.

Suivante

Retourner vers Actus et Discussions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités