Trains de nuits... Que nous réserve le SA 2016 ?

Parlez ici de l'actualité et discutez du chemin de fer.
28 fvr. 2015
18:00
 
 
CC 7110
Membre

Re: Trains de nuits... Que nous réserve le SA 2016 ?

Bonsoir,

Il n'aura pas échappé à tous ceux qui auront parcouru le sujet avec un certain intérêt, que j'ai affiché délibéremment ma position de défenseur du train de nuit, en terme d'alternative possible parmi d'autres solutions concurrentes, et parfois c'est vrai, plus pertinentes.

Ceci étant dit, je prends à témoin tout lecteur de "La vie du rail" de cette semaine sur un mot malheureux, "à mon avis", révélateur de ce que l'on veut subrepticement instiller dans l'esprit du voyageur.

Dans un article consacré aux trains d'équilibre du territoire, le journaliste, qui se veut certainement "dans l'air du temps" a désigné, avec hauteur et un certain mépris, ces "poussifs" trains de nuit.

Le Paris-Rodez que je prends quelquefois, met 4h30 pour tomber les 500 km de Paris à Brive : Je me pose la question si "ce grand couillon" va beaucoup plus vite avec sa voiture pour couvrir le même trajet ! (Et ne parlons pas du car, qui lui, sera par contre, le "bienvenu").
Et quand bien même, là n'est pas le sujet, ce train dessert les villes du Lot bien trop tôt le matin, et il ne serait pas choquant qu'il roule encore moins vite.

Par contre, pour évoquer les IdBus, tout est moderne, tellement formidable, et il serait bien incongru d'employer l'adjectif "poussif" pour définir ce nouveau service ..

Bref, que Capelanbrest affirme préférer l'avion pour se rendre sur la côte d'Azur, je le comprends très bien, c'est un fait, mais, vous l'avez compris, en revanche, ce genre de parti pris gratuit...ça m'enerve, (quand bien même la formule "train de nuit" serait perfectible) !
D'autant plus lamentable de la part de quelqu'un qui écrit sur une revue à dominante "ferroviaire".

A bientôt !

01 mars 2015
10:44
 
 
Avatar de l’utilisateur tram21
Membre

Re: Trains de nuits... Que nous réserve le SA 2016 ?

il flotte dans l'air du temps un parfum "anti-trains" nauséabond, semblable à celui des années de l'immédiat après-guerre...

le nombre de lignes fermées entre la libération et la fin des années 50 est impressionnant !

y compris les lignes fermées par la SNCF au 01/01/1938, avec la fameuse "coordination des transports", rouvertes massivement en 1940 (ba oui : plus de pneus, plus de gasole => on ressort des garages les vielles locos de 1898 !), qui ont permis aux français de survivre pendant l'occupation !

seulement voilà : il fallait laisser la place à l'automobile triomphante, qui allait tous nous emmener vers des lendemains qui chantent...

aujourd'hui, le constat est amer :
- usines délocalisées
- pollution
- encombrements
- mortalité routière importante

la France aime un peu trop le pneu à mon goût !

c'est d'ailleurs en France, et nulle part ailleurs, que ces engins barbares ont été inventés :
- train sur pneu
- métro sur pneu
- tramway sur pneu
la logique et le chemin de fer sont deux choses bien distinctes qu'il ne faut pas mélanger

ImageImage

08 avril 2015
23:09
 
 
Avatar de l’utilisateur X 2725
Membre

Re: Trains de nuits... Que nous réserve le SA 2016 ?

Pour info, la raison officielle de la fin des distributeurs dans les Intercités de Nuit vient du fournisseur qui a décidé de ne plus alimenter ces distributeurs. On peut cependant noter qu'aucun effort n'a été fait pour en trouver un autre !

25 mai 2015
09:53
 
 
CC 7110
Membre

Re: Trains de nuits... Que nous réserve le SA 2016 ?

Bonjour,

Chaque dégradation du service se trouve habilement justifié, entre la responsabilité d'un prestataire, la réalisation (pas toujours réalisée, d'ailleurs) des travaux de nuit, les réservations accessibles selon des probabilités bien souvent capricieuses.

Bref, on "sent" bien que les entreprises ferroviaires ne veulent plus de ces trains, (bien davantage que les voyageurs eux-mêmes), jugés être des boulets, du fait des sujetions supplémentaires qu'elles impliquent, (gestion du couchage, bilan économique, etc...).
Ce qui est facile et "payant", c'est du train- "métro", et le voyageur qui n'est pas content, il prend la route, un avion s'il en a l'opportunité, ou bien il reste chez lui !

Même, si comme certains l'affirment, les façons de voyager évoluent avec la société, le train de nuit, pour beaucoup en tout cas, n'est tout simplement pas remplacé.
La mutation moderne des moeurs qui deviendrait implaquable pour le train de nuit, ne tombe pas dans une alternative de progrès, mais ....dans le vide.

D'ailleurs, et cela a été décrit par ailleurs, quand bien même, et c'est vrai, la notion de promiscuité en compartiments pouvaient en rebutter certains, le problème est aussi réel sur les vols trans-continentaux, en classe éco....et là.....rien à dire : au delà de l'expression d'une fatigue accentuée éventuellement par le décalage horaire, les conditions de voyage "aujourd'hui inacceptables", font partie du "package".

Sans remettre en cause les progrès des voitures couchettes appelés de leurs voeux par certains, ces mises en perspective font émerger deux poids, deux mesures...

A bientôt !

26 mai 2015
17:22
 
 
Avatar de l’utilisateur X 2725
Membre

Re: Trains de nuits... Que nous réserve le SA 2016 ?

4 trains de nuits conservés (du moins provisoirement) :
- Paris-Rodez
- Paris-Toulouse
- Paris-Latour de Carol
- Paris-Briançon

Les autres passeront aux oubliettes.

J'ai envie de hurler à force d'avoir la sensation de lutter contre un courant inarrêtable...
Et les médias qui reprennent encore en choeur les mots vieillots, vétustes, obsolètes etc... Que des mots employés par des gens qui ne prennent jamais ces trains là.
Au moins, les habitants du Val de Durance respirent un peu, mais ceux de la Tarentaise (dont moi) étouffent ! Il ne reste plus qu'une solution : :corde:

26 mai 2015
18:41
 
 
Avatar de l’utilisateur X 2725
Membre

Re: Trains de nuits... Que nous réserve le SA 2016 ?

A la lecture du rapport, en ce qui concerne le matériel roulant, il n'y aura pas d'achat de matériel neuf devant "un modèle économique à bout de souffle n'autorisant pas l'achat de matériel neuf ayant une durée de vie autour de 40 ans" mais préconise une rénovation du parc actuel ou des locations auprès d'autres opérateurs. Bref, pour les 4 survivants, l'avenir n'est pas rose loin de là.

Précédente

Retourner vers Actus et Discussions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités